Immobilier Biarritz

Immobilier : Fiche pratique du Quasi-usufruit

Le démembrement est un concept juridique un peu compliqué. Pourtant, nous entendons toujours parler d’usufruit, de nue propriétaire et de quasi usufruit. Aujourd’hui, nous avons décidé d’être plus précis dans notre rédaction pour vous donner les aidées claires sur une partie de démembrement : le quasi-usufruit. Ce démembrement ne s’applique que sur un bien périssable.

Qu’est-ce que le quasi-usufruit ?

Le bien faisant l’objet du contrat de quasi-usufruit doit être consomptible. C’est-à-dire qu’il disparait au fil du temps ou après usage. Ainsi, le quasi-usufruitier peut utiliser et jouir de l’objet jusqu’à son expiration à condition qu’il soit en mesure de restituer l’équivalent du bien à la fin du contrat. L’équivalent peut être soit un bien de même quantité soit de même valeur.

Qu’est-ce que le quasi-usufruit conventionnel ?

Comme l’indique son nom, il résulte d’un démembrement conventionnel ce qui nécessite la rédaction d’une convention de quasi-usufruit par acte authentique notarial. Si cet acte fait défaut, l’administration a le droit de refuser que l’usufruit soit déduit de l’ensemble du patrimoine d’un défunt au risque de réduire la pertinence du démembrement de la propriété.

Convention de quasi-usufruit

Il est alors important de rédiger la convention de quasi usufruit entre le nu propriétaire et l’usufruitier. Cette convention autorise la déduction de la créance de restitution. Pour bien rédiger la convention, on peut s’inspirer des différents modèles qu’on peut rencontrer sur internet. Les mentions obligatoires dans une convention sont les modalités de restitution en cas de décès de l’usufruitier. Une convention permet également d’organiser les pouvoirs de disposition des biens au profit de l’usufruitier.

Une autre mention possible à intégrer dans la convention est la créance de restitution. Cette dernière régit la vente d’un bien démembré ou la dévolution successorale.

La fiscalité en quasi-usufruit

Le quasi-usufruitier est obligé de payer l’ISF dans tous les cas pour la valeur en pleine propriété du bien. La créance n’est pas considérée par l’administration comme étant une dette à inscrire au passif de l’impôt.

Voilà les différents points essentiels de l’usufruit qui pourront nous être indispensable dans la gestion du patrimoine.

Commentez.

Les publications similaires de "Locations appartements"

  1. 1 Août 2018Louer un appartement en été à Biarritz : fausse bonne idée ?1140 aff.
  2. 19 Oct. 2017Toute la beauté d'une ville comme Biarritz1425 aff.
  3. 24 Oct. 2016Résidences de services : ne négligez pas les risques1536 aff.
  4. 14 Mars 2016Investir en résidence étudiante2496 aff.
  5. 10 Mars 2016Investir en SCPI PFO21297 aff.
  6. 6 Mars 2016Pourquoi les résidences séniors peinent à décoller en France ?986 aff.
  7. 3 Mars 2016Quelle est la différence entre une chambre d’hôtes et une chambre chez l’habitant ?1012 aff.
  8. 3 Mars 2016Le scandale du coût des maisons de retraite !889 aff.